14/11/2012

    TRIUMPH PRÉSENTE SA DERNIÈRE NOUVEAUTÉ À MILAN

    Dès son apparition en 2006, la Triumph Daytona 675 a bousculé les conventions avec son trois cylindres 675 cm3.

     

    Pour 2013, Triumph dévoile une toute nouvelle Daytona en version 675 et 675 R, équipée d'un tout nouveau moteur, d'un nouveau châssis, d'un nouveau carénage sophistiqué et d'une foule d'autres modifications basées sur tout ce que Triumph a appris du populaire modèle actuel. Quelques peaufinages et modifications auraient pu laisser la 675 en piste, mais une fois encore la Daytona est vouée à élever le niveau de performance de sa catégorie encore plus haut.

     

    Au final, la moto est allégée d'1,5 kg avec davantage de puissance et une plage de régimes étendue, offrant plus de précision et de sensations en plus d'une agilité accrue. Elle est plus rapide sur circuit, plus efficace sur  route et encore plus jubilatoire pour son propriétaire.

     

    Le cœur de la nouvelle Daytona est son nouveau moteur générant davantage de performance en plus d'afficher un caractère d'une subtile modernité. Le changement essentiel est l’accroissement de l'alésage et la réduction de la course, poussant la limite de régime à 14 400 tr/min. Le nouveau bloc n'y est pas pour rien : séparé du carter supérieur, il est doté d'alésages en aluminium à revêtement céramique lui permettant de gérer les pressions supérieures avec davantage de force. La puissance progresse de 3 ch à 128 ch à 12 600 tr/min (en version libre) atteinte plus rapidement. Le couple maximum progresse de 2 Nm à 75 Nm avec une augmentation d'un bout à l'autre de la plage de régimes.

     

     Côté admission, chaque cylindre possède deux nouveaux injecteurs, contribuant au gain de puissance et de couple et améliorant la précision et l'efficacité de l'alimentation en carburant. Installées pour la première fois, des soupapes en titane aident le moteur à atteindre des régimes supérieurs et autorisent aux ingénieurs de Triumph un remodelage visant à améliorer le flux de carburant.

     

    Le système d'échappement est désormais bien visible : la nouvelle unité ne se situe plus sous la selle mais sous le moteur. Cette modification est le fruit de la mission des ingénieurs de Triumph, qui consistait à centraliser autant que possible la masse de la moto et à déplacer le poids vers l'avant, des facteurs clés pour faire de la nouvelle Daytona une moto encore plus agile et pourtant encore plus stable, même à grande vitesse.

     

     La transmission est équipée d'un nouvel embrayage avec anti dribbling qui allège l'action sur le levier et permet d'empêcher le soulèvement de la roue arrière en cas de freinage extrême. La gestion du moteur y contribue également en ouvrant les papillons des gaz pour réduire le frein moteur.

     

     En plus d'introduire une admission d’air innovante, le châssis est construit avec un nombre moins important de sections, pour un design plus net et plus robuste. Sa géométrie plus anguleuse et un empattement plus court permettent en outre d'exploiter tout le potentiel de la nouvelle répartition du poids. En plus d'être très esthétique en elle-même, la boucle arrière en aluminium moulé à forte pression contribue au design affûté et élancé de l'arrière de la moto.

     

    La suspension est nouvelle et inclut les plus récentes fourches à cartouches fixes de KYB (anciennement Kayaba) et un amortisseur arrière revisité. Des pneus haute performance Pirelli Supercorsa sont installés de série. Le nouveau système ABS déconnectable, qui ne pèse qu'1,5 kg, inclut un réglage d'intervention retardée pour le circuit qui permet la dérive de la roue arrière.

     

     L'ergonomie est légèrement modifiée, avec une selle abaissée de 10 mm et un poids un peu moins important sur les poignets, mais la position de pilotage reste étudiée pour offrir la meilleure maîtrise qui soit, à grande vitesse et sur circuit.

     

     Plus affûté et plus élancé, le nouveau carénage reflète également la qualité supérieure de la nouvelle moto. Des caractéristiques telles que le carénage latéral supérieur délibérément divisé lui confèrent une allure chic tandis que le souci du détail a encore atteint de nouveaux sommets avec un té supérieur très attractif, des boulons de montage moteur usinés, une platine de montage du bras oscillant pleine, un cockpit revisité et un ensemble plaque minéralogique/feu arrière rapidement démontable pour une transformation rapide en vue d'une journée sur circuit.

     

    Les nouvelles roues plus légères permettent moins d’inertie, pour une vitesse supérieure dans les virages et une accélération plus rapide. Tout ceci se cumule pour offrir un pilotage plus engagé.

     

    Le tableau de bord multifonction complet à écran LCD propose un compteur de vitesse numérique, une jauge de carburant, un ordinateur de bord, un tachymètre analogique, un chronomètre, un indicateur de rapport engagé, des indicateurs de changement de vitesse programmables et une horloge. Il peut également afficher la pression des pneus si l'option Système de surveillance de pression des pneus (TPMS) a été choisie, tandis que l'ABS déconnectable (modèles compatibles) peut être facilement configuré à l'écran.

     

    Pour encore plus de sécurité, un système anti-démarrage électronique est inclus de série.

     

    Daytona 675R

     

    Encore une fois, la version R de la Daytona est dotée d'équipements de très haut niveau lui permettant d'améliorer ses performances et d'afficher une esthétique inédite. La suspension Öhlins, composée d'un amortisseur arrière TTX et d’une fourche inversée NIX30, fournit à la R un plus large choix de réglages, une meilleure réactivité et une configuration de base plus ferme.

     Un freinage précis et puissant est assuré par les derniers nés des étriers monoblocs Brembo, de poids réduit. L'ABS déconnectable de série permet d'adapter le freinage aux conditions, aux environnements et aux préférences de pilotage.

    Les étonnants panneaux de remplissage en fibre de carbone, remplacent les panneaux en plastique. dans le cockpit, pour une vision améliorée depuis la selle. La fibre de carbone a également été utilisée pour le garde-boue arrière. Parmi les modifications esthétiques, notons une boucle arrière rouge et des détails tels que les filets rouges sur les roues.

     La R est équipée de série d'un Quickshifter amélioré grâce à un nouveau logiciel pour 2013.

     

    Accessoires et garantie

     

     De nombreux accessoires d'usine sont disponibles pour la Daytona 675 et la Daytona 675R, tous conçus pour améliorer à la fois le style et les fonctions de ces motos. Le moteur, le bras oscillant et les protections châssis, conçus avec soin, améliorent l'esthétique tout en réduisant la vulnérabilité des composants. La gamme propose notamment des pièces usinées sur machine-outil à commande numérique, dont des leviers et des réservoirs de liquide de freins et des jauges et bouchons de réservoir d'huile en couleur. Sont également proposés un silencieux Arrows homologuéé, des alarmes, des sacoches légères et des clignotants à LED. Le Quickshifter peut être ajouté en option sur la Daytona 675 de base.

    Plus d'actualités

    06/11/2019

    Une nouvelle édition spéciale Bud Ekins

    Triumph rend hommage à Bud Ekins avec une édition spéciale T100 & T120

    En savoir plus
    05/11/2019

    Un nouveau Bobber TFC dévoilé à Milan

    Aujourd'hui se tient le plus gros salon Européen de moto à Milan, l'EICMA. où Triumph y présentait un nouveau modèle Triumph Factory Custom : le Bobber Triumph TFC

    En savoir plus
    05/11/2019

    La nouvelle Thruxton RS révélée !

    La toute nouvelle Thruxton RS a été révélée ce matin à l'EICMA de Milan

    En savoir plus